article

Le Parcours Saint Germain : l’art s’associe au luxe pour une expérience en boutique enrichie

Le Parcours Saint Germain consiste à aller découvrir des œuvres d’artistes contemporains dans des lieux emblématiques de Saint-Germain-des-Prés : des boutiques de luxe, des cafés, des hôtels, des places publiques.

J’ai visité quelques uns de ces lieux lors de l’ouverture du Parcours, notamment  Keen Souhlal chez Burberry, Laurent Pernot chez Moncler et Leonora Hamill chez Etro.

Keen Souhlal chez Burberry
Keen Souhlal chez Burberry
Leonora Hamill chez Etro
Leonora Hamill chez Etro

Le travail de l’artiste est pleinement intégré à la boutique. C’est un dialogue entre la créativité de l’artiste et l’univers de la marque, comme le cactus enneigé crée par Laurent Pernot pour la boutique Moncler qui conçoit des doudounes haut de gamme.

Laurent Pernot chez Moncler
Laurent Pernot chez Moncler

Le luxe puise son inspiration dans l’art depuis des années, mais du point de vue de l’utilisateur qui interagit avec la boutique, quels sont les avantages de ce type d’évènement ? Les oeuvres d’art viennent enrichir l’expérience client par différents aspects :

- La présence d’œuvres d’art contemporain permet l’ouverture à la modernité. En présentant des artistes avec des sensibilités et expériences variées, le parcours permet de découvrir la diversité de l’art contemporain.

- L’utilisateur a pendant ce parcours un rapport différent avec le lieu ou la marque. Cette année les artistes ont mené une réflexion sur la matière. Par exemple chez Louis Vuitton l’approche de Sheila Hicks montre comment le tissu peut devenir une sculpture.

Sheila Hicks chez Louis Vuitton
Sheila Hicks chez Louis Vuitton

- Lors de sa visite, l’utilisateur peut rencontrer les artistes. C’était le cas lors du vernissage, les artistes étaient présents et ravis d’échanger avec les visiteurs à propos de leur processus créatif. Pendant les dix jours du parcours, des cartels présents sur les lieux d’expositions permettent aussi de comprendre la démarche de l’artiste.

Keen Souhlal
Keen Souhlal

- En découvrant une partie du Parcours Saint Germain, j’ai remarqué que les œuvres d’art étaient entourées d’objets qui nous sont familiers. Les installations d’art contemporain sont parfois considérées comme abstraites et il est intéressant de créer des ponts entre ces œuvres et des objets déjà connus et investis par l’utilisateur. Cela facilite la réception de l’œuvre et donne une nouvelle dimension à l’expérience en boutique.

Le Parcours Saint Germain est une formidable occasion de faire dialoguer des univers différents. C’est aussi l’opportunité de découvrir des artistes qui ont su mener une réflexion très intéressante autour de la matière et interagir avec l’univers d’un lieu. Pendant dix jours, la boutique devient un lieu culturel. N’hésitez pas à aller voir, c’est jusqu’au 31 octobre.

Retour au Blog

Aller à l’accueil du site

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>