Qu’est ce qui fait un bon bijou connecté ? Quelques pistes…

Les objets connectés existent depuis le début des années 80, avec les experiences de Steve Mann . Mais on était encore loin de tout rapprochement avec le monde du luxe et de la mode.

Et même s’ils existent depuis longtemps, nous sommes encore au début de l’ère des objets connectés. L’intérêt progressif des marques de luxe pour les objets connectés permet de se concentrer de manière plus forte sur la beauté et la qualité de l’objet lors de sa création. Les marques apportent aussi un univers et un savoir faire qui font naitre des envies et répondent à des nouveaux besoins.

L’atout matériel n’est pas forcément une affaire de « gros circuits »

Si on ne connaît pas pour le moment la date de sortie de l’Apple Watch, on sait déjà qu’elle est imminente. Il est intéressant de constater que la marque Apple ne communique pas en priorité sur des caractéristiques logicielles. Elle insiste d’abord sur le verre saphir de son écran,  sur les différents types de bracelets en cuir, sur un savoir faire artisanal. La marque utilise le langage d’un bijoutier et pas celui d’expert en technologie. On ne désire pas une nouvelle fonctionnalité comme on désirerait une montre, avec tout ce qu’elle véhicule de prestige et de valeurs. Et Apple vend d’abord une montre.

iwatch
Apple Iwatch

 

Un autre atout matériel qui est fortement attendu est la résolution du problème de la batterie. Prenons la bague Altruis par exemple : cette bague connectée vibre lorsque vous avez une notification. Sa batterie dure deux semaines. Devoir recharger la batterie de sa bague pourrait être un frein à l’utilisation d’un bijou connecté alors qu’on soit déjà se préoccuper de recharger son téléphone tous les jours. Alors à quand un bijou connecté qui ne se recharge pas ?

Altruis-Smart-Jewelry-Rings
Les bagues Altruis

Au CES 2015, Misfit et Swarovski présentaient un bracelet connecté qui se recharge à l’énergie solaire. http://www.objetconnecte.net/ces-misfit-et-swarovski-sunissent-avec-un-cristal-connecte/ Il s’agit d’un tracker d’activité orné d’un cristal Swaroski.

Withing a résolu le problème en concevant une montre connectée dont la pile ne se recharge pas mais se change une fois par an. En revanche, pas d’écran lumineux pour cette montre, car c’est la principale source de consommation d’une batterie. Withings porte toute son attention sur la qualité de fabrication Suisse d’une montre designée par des Parisiens. Les fonctionnalités techniques seront surtout visibles via une application, mais ici on communique surtout sur les atouts matériels d’une montre de qualité.

withing
Montre connectée par Withings

 Une esthétique qui donne envie

Les vêtements, les bijoux nous permettent de m’exposer au monde. Ils contribuent à construire notre image. Une image que je donne au monde, qui m’aide à communiquer, mais surtout qui me définit et qui peut m’amener à mieux me comprendre. Il ne s’agit pas que de technologie mais aussi de mon identité et de ma façon de m’exprimer. Si porter un beau bijou vous fait sentir bien, le fait qu’il soit connecté ne change rien à ce qu’il pourra vous apporter en tant que bel objet. C’est pourquoi les bijoutiers et l’industrie de la mode ont un rôle important à jouer dans le développement des bijoux connectés.

Le bracelet Shine de Misfit est un bon exemple d’un objet qui allie des qualités techniques à un design intéressant. La marque propose des bijoux variés qui vont d’un grand cercle noir épuré à des formes plus travaillées, comme le produit Bloom.

MISFIT WEARABLES WIRELESS ACTIVITY TRACKER
Shine de Misfit

Pour répondre à un besoin

Vous vous voyez avec un ordinateur complet à votre poignet, ou à votre doigt ? La simplification a du bon dans le cas d’un bijou connecté, qui doit s’adapter et ne pas ressembler à un ordinateur géant. Une bague comme Ringly joue sur la simplicité et se contente de vibrer pour indiquer une notification sur votre téléphone.  Les femmes ont souvent leur téléphone portable dans leur sac la plupart du temps. Il est facile de rater un appel si le téléphone n’est pas en contact avec soi, et il est parfois possible qu’on ait un réel besoin d’être joignable facilement et de ne pas rater un appel. Une bague telle que Ringly permet d’être alertée de l’arrivée d’un nouvel appel sans avoir les yeux rivés sur son téléphone. Mais d’un autre côté il est plus difficile de couper le lien avec les technologies, car le lien qui vous unit avec votre téléphone est dans ce cas au plus proche de vous, il est en contact permanent avec votre peau. Il reste à savoir si le plus important est de décrocher régulièrement ou d’avoir zéro chance de rater une notification.

Et si on souhaite plus qu’objet qui nous alerte sur une notification, les bijoux connectés peuvent-ils sortir de la case « smartphone en moins bien »? Les bijoux connectés ne doivent pas rester de simples gadgets, ils doivent répondre à un besoin, avoir une promesses unique et originale. Mais de quoi avons nous besoin ? Les montres qui mesurent les calories brulées ont attiré l’attention pendant longtemps, mais tout le monde ne ressent pas le besoin de les utiliser.

Par contre de nouveaux bijoux répondent à des besoins plus variés : un bracelet qui mesure l’exposition au soleil (comme le bracelet June) ou un bracelet qui est là pour vous protéger en vous permettant d’appeler plus facilement des secours (comme les bijoux Cuff ).

cuff
Bijoux connectés Cuff

Un objet ne peut pas répondre à tous les besoins. Il faut segmenter, créer des objets spécifiques qui répondront à des besoins spécifiques. La personnalisation est aussi un atout clé pour le bijou connecté de demain. Chacun pourra bientôt acheter l’objet conecté qu’il considère comme beau et de qualité, tout en utilisant une marque comme référence s’il le souhaite.

Retour au Blog

Aller à l’accueil du site

3 réflexions au sujet de « Qu’est ce qui fait un bon bijou connecté ? Quelques pistes… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>